Tuesday 30th of May 2017
Home
Dans l'atmosphère de Yokonoe Publier sur Facebook Envoyer
Écrit par D.T.   
Dimanche, 31 Juillet 2011 13:51

Yokonoe - Paléo Festival 2011 Parmi les groupes qui se sont produits sur la scène du Détour au dernier Paléo Festival, il en est un qui s'est démarqué dans la recherche musicale, l'habillage vidéo et l'originalité du son : Yokonoe. Un groupe fondé autour de trois amis d'enfance et enrichi de percussions, de cuivres et d'un VJ talentueux. Un groupe dans lequel les membres n'ont pas de place attitrée : l'un peu passer de la basse au synthé pendant qu'un autre échangera son piano contre une guitare.

Avant leur prestation, ils ont échangé avec LocalProd quelques confidences sur leur genèse, leur façon de travailler et leurs projets.

Dim lights Embed Embed this video on your site

D.T.

 
Aliose - Interview Publier sur Facebook Envoyer
Écrit par LocalProd   
Dimanche, 31 Juillet 2011 13:40

Après nous avoir offert un Show Case plein d'intimité en début de semaine, Aliose nous a accordé une interview avant sa prestation dimanche au Détour.

Dim lights Embed Embed this video on your site

LocalProd

 
Bonne nuit Msieur Eddy ! Publier sur Facebook Envoyer
Écrit par Enki   
Lundi, 25 Juillet 2011 20:06
La classe à la française, les guitares à l'américaine, une fin de Paléo 2011 comme une fin de soirée entre amis : tel est ce soir le concert d'Eddy Mitchell.
Après un feu d'artifice (grandiose comme toujours) monte sur la grande scène l'artiste de 69 printemps pour nous interpréter ses titres devenus des standards, la voix toujours si sensuelle du crooner. Il passait par Nyon pour sa tournée d'adieux... La nostalgie est d’autant plus présente en ce dimanche soir lorsque ce sont les chansons qui ont en chacune d'elle un écho, un souvenir particulier qui nous annonce la fin de l'aventure - norte madeleine de Proust à nous.
On quitte toujours les Paléo à reculons. Pas l'envie, pas le goût. On en viendrait presque à regretter la boue du début de semaine, le voisin de tente criant à 6 heures du matin BAMBOULéééééééé. On regrette la Cardinale, le magret de canard, la fondue comme on regrette aussi les diabolos menthe de notre enfance.
On se revoit l'année prochaine Paléo, le rendez vous est pris. On retrouvera les gars et les filles de Suisse et d'ailleurs comme si l'on s'était quitté la veille.
Nous reprenons la route vers de nouvelles aventures, la tête pleine de souvenirs - Aliose, Patrice, Eddy, PJ Harvey, Kara sylla ka, Mosquito, Concrete Knives, Moriarty, Robert Plant, les Cowboys Fringants, The Chemicals Brothers, Portishead, etc... sans oublier Amy qui nous manque déjà.
Enki/D.T.
 
Mosquito a déployé ses ailes ! Publier sur Facebook Envoyer
Écrit par D.T.   
Vendredi, 29 Juillet 2011 16:43

Mosquito - Paléo Festival 2011

Lors de sa venue au Paléo Festival 2011, Mosquito a accordé une interview à LocalProd. Ce fût l'occasion d'échanger, avec cet artiste généreux, ouvert, dynamique et très créatif, sur son parcours, son dernier album, ses influences et ses projets à court et moyen terme.

LocalProd remercie encore Mosquito et Alexandra pour leur accueil dans les coulisses du Détour.
Dim lights Embed Embed this video on your site
D.T.

 

 
The Do donne le La Publier sur Facebook Envoyer
Écrit par D.T.   
Lundi, 25 Juillet 2011 16:39

Parmi les moments très attendus de ce Paléo 2011, figure la prestation du duo franco-finlandais The Dø, déjà programmé en 2008....

Accompagnés de percussionnistes et d'un guitariste (talentueux et multi-cartes), ils nous ont offert un son oscillant agréablement entre le Rock pur et dur et une musique plus expérimentale, plus psychédélique, avec en guise de cerise sur micro, la voix douce et haut perchée d'Olivia Merilahti - que l'on aurait peut-être aimé distinguer un peu plus (peut-être un problème de sound-check).

Les morceaux qu'ils ont enchaînés ont définitivement montré qu'il ne fallait pas résumer The Dø aux seuls titres ayant fait leur succès sur Internet comme On My Shoulders. On aime sur leurs compositions la basse prédominante de Dan Levy, dont le rythme est magnifiquement relevé par des percussions violentes et non moins mélodieuses. Il faut voir le percussionniste s'en donner à cœur joie pour taper sur tout ce qui l'entoure, d'autant qu'il en a tout autour du ventre des choses sur lesquelles taper.

Le spectacle ne fût pas que pour nos oreilles mais également pour nos yeux, tant l'habillage lumineux est recherché et en harmonie totale avec leur musique : un mégaphone lumineux clignotant au rythme de la batterie, un saxophone projetant un rayon de lumière, dansant et accompagnant les mouvements de Dan, une cascade de lumières sur les percussions, sans oublier les incontournables boules à facettes transformant ce Chapiteau en immense voie lactée.

Nous nous attendions à un grand moment avec The Dø, et ce fût un véritable événement qu'il ne fallait surtout pas manquer !

D.T.

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 6 sur 12

Copyright © 2011 LocalProd - Tous droits réservés
La copie et l'usage des textes et photos de ce site sont strictement interdits sans accord écrit de LocalProd.